Accueil > Infos pratiques > Prévention > Sécurité en mer > Le transport des passagers

Le transport des passagers

[*Quand il n’y a plus de place, il n’y a plus de place !*]

L’équipement des passagers est primordial, ne le négligez pas .

Chaque embarcation est prévue, en fonction de sa catégorie de navigation, pour un nombre maximum de passagers. Cete limite est mentionnée sur une plaque obligatoirement apposée à l’intérieur du navire. Respectez-là.

La présence à bord de passagers en surnombre aggrave les conséquences des accidents, en créant des effets de panique, en privant une partie des usagers des équipements de sauvetage et en détériorant la tenue à la mer du navire.

  • Ne surchargez pas le bateau. Les passagers ont le devoir de signaler au capitaine la surcharge du navire et doivent refuser d’embarquer en surnombre. Le capitaine a le devoir de refuser d’embarquer les passagers en surnombre, même s’ils insistent.
  • Prévoyez toujours une brassière ou un gilet de sauvetage par personne à bord, plus 10% de brassières en plus au-delà de 10 personnes (10 passagers = 11 brassières).
  • Faites porter en permanence aux enfants leur gilet de sauvetage. Et surveillez-les constamment.

Les enfants sont ce que nous avons de plus précieux. Mais ils n’ont pas conscience du danger. Si un enfant tombe à l’eau, il peut se noyer en quelques instants - même s’il sait nager - sous l’effet de la panique, de la fatigue ou d’un choc. Seul le gilet le sauvera. Vous devez à vos enfants les meilleures protections.

  • Emportez suffisamment de carburant et adaptez votre navigation à vos réserves.
  • Si vous prévoyez de naviguer longemps ou de sortir du lagon, emportez suffisamment d’eau et de nourriture. Car en cas de problème, il faut pouvoir attendre les secours.

Le transport de passagers (plus de 12 personnes) en pirogue à balancier est soumis au respect de mesures de sécurité particulières :

  1. le patron de la pirogue doit être titulaire du brevet de petite navigation.
  2. l’embarcation doit être insubmersible.
  3. une ligne de mouillage comprenant au minimum 2,5 m de chaîne doit être embarquée.
  4. une brassière de sauvetage par personne doit être prévue.
  5. une VHF doit être emportée à bord.
  6. toute sortie du lagon doit être évitée.
  7. le moteur hors-bord à essence est en principe interdit sauf dérogation (il faut alors stocker la nourrice à essence sur une plate forme perpendiculaire au tableau arrière de manière à la rendre aisément largable en cas d’incendie).
  8. visite de sécurité du navire obligatoire par le service des affaires maritimes.