Accueil > Actualités > Actualité du Ministère en charge des ressources marines > La Polynésie française à la 4ème édition de la conférence « Nos Océans (...)

La Polynésie française à la 4ème édition de la conférence « Nos Océans »

Communiqué du gouvernement

La Polynésie française à la 4ème édition de la conférence « Nos Océans »

Le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, représente la Polynésie française, à la quatrième édition de la conférence « Nos Océans », qui se tient, le 5 et 6 octobre, à Malte sous le haut patronage de l’Union Européenne.

Cette conférence de haut niveau, qui rassemble les représentants des gouvernements du monde entier, de la communauté scientifique, des organisations non gouvernementales et de la société civile, a pour objectif d’identifier des actions concrètes pour sauver les océans. C’est une nouvelle opportunité pour la Polynésie française, pays océanique par excellence, de rappeler aux parties prenantes la nécessité de rapidement mettre en œuvre les engagements pris lors de la conférence qui s’est tenue au siège des Nations Unies à New York, en juin dernier.

Signature de la « Déclaration des récifs océaniens »

En marge de la conférence, Tearii Alpha a été invité par le Prince Albert II de Monaco et le Prince de Galles, à une discussion sur les enjeux de la préservation des récifs coralliens. A cette occasion, le ministre du Développement des ressources primaires a signé, au nom de la Polynésie française, la « Déclaration des récifs coralliens » et a réaffirmé ainsi l’engagement du Gouvernement d’œuvrer pour leur préservation. Le ministre a également pu s’entretenir en privé avec le Prince pour lui exposer le projet de création en Polynésie française d’une fondation pour la sauvegarde et la valorisation des océans, en visant la promotion d’une économie bleue durable. Le ministre a porté le message du Président Edouard Fritch proposant à son Altesse sérénissime le parrainage de cette initiative.

Ce déplacement à Malte a également été l’occasion pour le ministre de visiter les laboratoires de la société ICP Texinfin, qui travaille sur la valorisation de molécules actives issues de la biodiversité terrestre et marine en Polynésie française.