Accueil > Pêche > Pêche côtière > Les métiers et les formations

Les métiers et les formations

Les formations

Des organismes comme le SEFI et la CCISM Formation (Fare Tautai) proposent une formation professionnelle qualifiante de marin pêcheur à la pêche côtière. Elle permet à des demandeurs d’emploi d’acquérir et de maîtriser les compétences professionnelles du métier, en validant les formations suivantes :

• Prévention et secours civiques de niveau 1 (P.S.C.1) = formation au secourisme,
• Certificat Restreint de Radiotéléphoniste (C.R.R.) = formation à l’utilisation des signaux de détresse,
• Certificat de marin de quart à la passerelle,
• Certificat de patron lagonaire « pêche et cultures marines » (CPLP),
• Brevet de capitaine de pêche côtière (BCPC) = titre de commandement d’un navire de pêche destiné à la pêche côtière.

Ces formations sont également dispensées au Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF).

Les patrons pêcheurs

Le patron de pêche

Le patron de pêche est un artisan pêcheur qui exploite seul son bateau (poti marara ou bonitier). Il emploie un à deux marins, parfois de façon occasionnelle. Les conditions d’exercice de ce métier sont assez difficiles : horaires irréguliers, absences fréquentes, intempéries. Il faut donc une bonne résistance physique et l’esprit d’analyse. C’est être capable de réfléchir et d’évaluer des problèmes ou des situations d’urgences et d’agir rapidement.

Ces patrons pêcheurs doivent détenir au moins l’un des brevets professionnels suivants :

• Certificat de marin de quart à la passerelle,
• Certificat de patron lagonaire « pêche et cultures marines » (CPLP)
• Brevet de capitaine de pêche côtière (BCPC) : titre de commandement d’un navire de pêche destiné à la pêche côtière définie par une durée à la mer supérieure à 24 h et inférieure ou égale à 120 h (≤ 5 jours).

Le marin pêcheur - pêche côtière

Métier particulièrement difficile et quelque fois dangereux. En fonction du type de pêche (pêche lagonaire, pêche côtière, pêche hauturière, pêche au large) le marin pêcheur ou matelot effectuera des gestes et tâches bien définis.

Aujourd’hui, avec les équipements à terre ou embarqués, les matelots marins pêcheurs sont devenus de véritables techniciens dont les compétences se concrétisent à bord au fur et à mesure des campagnes. Comme dans beaucoup de métiers mais peut être plus dans ce cas, le marin pêcheur doit s’intéresser à l’aval et à l’amont de son cœur de métier à savoir la préparation et l’entretien du matériel et souvent la première préparation du poisson facilitant les ventes surtout dans le cadre de la pêche côtière.

Les métiers à terre

L’armateur

L’armateur équipe et exploite un navire de pêche ou marchand.

Le mareyeur

Un mareyeur est un négociant en poissons. Sa profession lui permet d’être présent en criée pour acheter les produits des thoniers qui sont écoulés par ce biais. Il assure le lien entre la production (pêche) et la commercialisation (vente). Certains mareyeurs sont aussi positionnés en tant qu’exportateurs.

Le fileteur

Un fileteur est une personne spécialisée dans le filetage des poissons. Les fileteurs travaillent souvent pour le compte de mareyeurs qui vendent leur poisson en gros.

Le poissonnier

Un poissonnier est un détaillant. Il se ravitaille auprès des mareyeurs lorsque les quantités requises journellement sont importantes, mais également auprès de la flottille de pêche côtière en saison.