Accueil > Perliculture > Programme FED

Programme FED

Résumé du programme

JPEG - 4.9 ko
JPEG - 5 ko

Le programme "Professionnalisation et pérennisation de la perliculture" est financé par le 9ème Fonds Européen de Développement (FED) pour un montant de 434 965 140 F CFP (3 645 000 euros). Participant à un plan de développement de la perliculture en Polynésie française, il a pour objectifs globaux l’augmentation du prix moyen de la perle et une meilleure rentabilité des fermes perlières, sans oublier le maintien d’une activité économique dans les archipels éloignés.

Il se propose d’aider surtout les petits perliculteurs (78 % de l’ensemble des producteurs de perles de culture de Tahiti et d’huîtres perlières) par l’amélioration durable des performances techniques et économiques de leurs exploitations, par la professionnalisation et la pérennisation de la filière.

Pour cela, trois activités sont mises en œuvre :
-  une formation continue, itinérante et technique,
-  un programme de recherche scientifique pour étudier les interactions entre les huîtres perlières et leur environnement hydro-climatique,
-  et une étude du marché international de la perle de culture de Tahiti.

Le programme est mis en œuvre par le service de la perliculture. Le chef de projet est Alain LO-YAT.

Formation itinérante - continue et technique

Cette formation est gratuite et destinée aux perliculteurs. Elle est assurée par des formateurs polyvalents et des formateurs spécialisés :

- les formateurs polyvalents assurent les modules en biologie - écologie de la nacre, zootechnie et réglementation. Les formateurs peuvent également organiser des démonstrations de greffe. L’équipe est composée de : KIYOTSUGU Yamamoto, Marcel HIRA, Norma HO-KUIN, Stellio TAUFA, Mariella PARIKI.

JPEG - 364.7 ko

De droite à gauche, l’équipe de formateurs FED est composée de Mariella PARIKI, Norma HO-KUIN, Marcel HIRA, Kiyotsugu YAMAMOTO, Ferryé TETUAMANUHIRI, Hubert WALENCKI, Stellio TAUFA et Alain LO-YAT (chef de projet)

-  les formateurs spécialisés interviennent dans le domaine de la plongée et de la comptabilité-gestion. Un module complémentaire comprend des formations en classification et commercialisation des perles, ainsi qu’une initiation à la confection d’ouvrages en perles. Les spécialistes sont : Hubert WALENCKI (plongée), Ferryé TETUAMANUHIRI (comptabilité) et Hinerava AMARU, Laurence TOUITOU, Franck TIAAHU (classification et commercialisation des perles).

JPEG - 55.6 ko

Hinerava AMARU (à gauche), Franck TIAAHU et Laurence TOUITOU sont les formateurs FED en classification et commercialisation des perles. Une petite nouveauté pour l’année 2009, ces formateurs proposent également une initiation à la fabrication d’objets en perles.

Les formateurs feront des missions de une à deux semaines en fonction des îles ou atolls. Les formations théoriques sont assurées en soirée ouvertes à tous, mais des formations à la carte, en journée, peuvent être effectuées sur simple demande des perliculteurs (travaux pratiques en greffe et surgreffe, cours particuliers et possibilités de suivi en dehors des périodes de mission, en comptabilité-gestion par exemple).

Les atolls et îles visités en 2008 ont été : Rangiroa, Takapoto, Manihi, Katiu, Takaroa, Ahe, Apataki, Kauehi, Arutua, Makemo, Raiatea-Tahaa, les Gambier, Aratika, Fakarava, Raroia et Takume.

En 2009, les formateurs sont allés à Tahaa, Takapoto, Ahe, Manihi, Apataki, Kaukura, Arutua, Takaroa, ainsi qu’aux Gambier. Des formations ont également eu lieu à Papeete.

En ce qui concerne la classification et la commercialisation des perles, les formations ont eu lieu, en 2009, à Tahaa, Fakarava, Ahe, Gambier, Manihi, Raiatea, Arutua, Kaukura et Tahiti.

Cette activité a démarré en novembre 2007 et s’est achevée en février 2010 (27 mois).
La formation en classification, commercialisation des perles et l’atelier de confection d’ouvrages en perles devrait se poursuivre jusqu’en juin 2010.

Vous trouverez ci-dessous un reportage sur le lancement en 2008 des missions de formation.

PDF - 675.5 ko
FED Te Reko Parau n°20

Programme de recherche sur les interactions entre le lagon et les huîtres perlières

Ce programme de recherche permettra d’identifier des outils pour exploiter de manière rationnelle et durable les lagons perlicoles en optimisant capacité et qualité de production.

Deux actions de recherche sont entreprises :
-  l’étude de l’hydroclimat et des sources de nourritures de l’huître perlière Pinctada margaritifera
-  la modélisation de la croissance, de la reproduction et du recrutement de l’huître perlière Pinctada margaritifera

Elles consistent à étudier les causes des modifications du milieu qui peuvent s’avérer critiques pour la survie des huîtres et doivent aboutir à des modèles hydroclimatiques couplés à des études sur les sources de nourriture des huîtres, ainsi qu’à des modèles de croissance et de reproduction des huîtres. Ces modèles devraient donner des indications sur les tailles, les répartitions spatiales et les densités optimales à préconiser dans les exploitations. Ils permettront d’émettre des recommandations en matière de collectage et de disposition des filières d’élevage.

Les travaux sont effectués sur les atolls de Ahe et Takaroa, par une trentaine de chercheurs de Tahiti, de métropole, de Nouméa ou du Japon. Ils ont débuté en décembre 2007 et s’achèveront en décembre 2010 (36 mois).

Les organismes de recherche impliqués dans le projet sont : IRD, CNRS, IFREMER, Université de la Polynésie française, Université de la Méditerranée, Université de La Rochelle, Université de Caen, Université de Bordeaux, NIES (Japon).

Etude du marché international de la perle de culture de Tahiti

L’objectif général de cette étude est la formulation d’une stratégie de commercialisation des perles de Tahiti cohérente avec les structures du marché, qui permettra de maximiser les recettes d’exportation de la Polynésie française.

Les résultats attendus de cette étude comportent :
-  une analyse objective des tendances du marché,
-  une analyse détaillée des circuits de commercialisation
-  et une proposition de stratégie commerciale.

Le travail est confié à Italtrend, un bureau d’étude spécialisé, et les pays retenus pour l’étude sont le Japon, Hong Kong, les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie, le Moyen-Orient et la Chine.

L’étude du marché international de la perle de culture de Tahiti a démarré en janvier 2008. Le bureau d’étude a rendu son travail en 2009.

Une restitution publique de ces travaux, à l’adresse des professionnels du secteur perlicole, a eu lieu le lundi 21 juin 2010 au Fare Tautai (Port de pêche de Papeete).